×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Gao cible de nouvelles roquettes

Catégorie

Studio Tamani : Toutes les voix du Mali : articles, journaux et débats en podcast

Publication

jeudi 21 novembre 2013 18:27

Affichage

1391

De fortes détonations, trois au total, ont été entendues ce matin à Gao entre 5h 30 et 6h . Selon des témoins sur place «les explosions ont été entendues par la majorité de la population qui a été réveillée par le bruit».
Au moment des déflagrations de nombreux habitants se sont posés la même question sur l'origine des détonations.

L'opération Serval a rapidement informé les habitants de la ville en faisant diffuser des messages sur les radios communautaires. Les informations communiquées ont fait état «de trois roquettes tirées en direction de Gao». Deux sont tombées au nord de la ville sans faire de dégâts ni de victime. Une autre a fini sa course dans le fleuve juste à l'entrée de la cité. Selon des témoins sur place «cette roquette a survolé pratiquement toute la ville de Gao, du nord au sud, avant d'échouer dans le fleuve Niger».
La force Serval, qui ne souhaite pas donner d'information sur les opérations en cours, a mis en place un quadrillage du secteur pour identifier les responsables des tirs et les lieux d'où ils ont été déclenchés.
A quatre jours des élections ces tirs de roquette renforcent le sentiment d'insécurité dans la région.
Les événements qui sont survenus à Gao, tôt dans la matinée de ce jeudi, interviennent au moment où l'armée française a confirmé l'élimination en début de semaine, du numéro deux du groupe djihadiste dirigé par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. Hacène Ould Khalill, un mauritanien plus connu sous le nom de Jouleibib était considéré comme «le véritable bras droit» de Belmokhtar. Il est mort lors d'une opération des troupes françaises dans la région de Tessalit.
A Kidal trois soldats français ont été légèrement blessés, dans la nuit de mardi à mercredi. Un véhicule à bord duquel ils avaient pris place pour patrouiller, a été touché par l' explosion d' une mine vers une heure du matin. Ces trois soldats ont été blessés mais leur vie n'est pas en danger selon le service de communication de l'opération Serval. Ils ont été évacués vers Gao.