×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Le Grand Dialogue du 19 Juin 2014: " L'ORPAILLAGE TRADITIONNEL, SES RACINES ET SES CONSÉQUENCES AU MALI "

Catégorie

Grands Dialogues

Publication

jeudi 19 juin 2014 17:42

Affichage

2002

Les exportations d'or du Mali, troisième producteur d'Afrique ont augmenté à 67,4 tonnes en 2013 en raison du dynamisme de l'orpaillage traditionnel au Mali.

Un afflux de travailleurs et la mécanisation accrue ont contribué à augmenter les exportations artisanales à 20,7 tonnes ,ces exportations artisanales étaient de seulement 1,6 tonnes l'année précédente.
Selon les responsables de la Chambre des Mines du Mali, les limitations imposées dans l'exploitation minière artisanale au Ghana , au Sénégal et au Burkina Faso ont attiré plus de travailleurs dans les mines du Mali et entraîné l'augmentation de la capacité productive du secteur.
Un autre facteur derrière l'amélioration de l'orpaillage au Mali, le grand afflux de matériel d'exploitation minière de la Chine.
Selon les experts, cela représente plus de 500 000 détecteurs d'or, le même nombre de concasseurs et plus de 1 million de motos attelés à des chariots utilisés dans l'industrie minière.
Comme d'habitude nous avons trois axes pour ce débat :
A-LES RACINES DE L'ORPAILLAGE TRADITIONNEL AU MALI;
B-LES CONSÉQUENCES ET LES RISQUES DE L'ORPAILLAGE TRADITIONNEL;
C-L'IMPACTE ÉCONOMIQUE DE L'ORPAILLAGE TRADITIONNEL AU MALI

Nos invités :

  • Kamhan Ibrahima Sidibé de la Chambre des Mines du Mali;
  • Lassana Guindo du Ministère des Mines;
  • Gaïdo Sissoko, porte parole de la Fédération Nationale des Mines;
  • Sidiki Camara 3è Adjoint au maire de Kangaba.

Ci-dessous, écoutez le débat en intégralité dans notre émission le Grand Dialogue :