« Trois enfants maximum par femme d’ici 2030 », est-ce possible ?

Catégorie

Grands Dialogues

Publication

mercredi 26 juillet 2017 16:55

Affichage

1456

Lors du sommet du G20 en Allemagne, le Président Macron a indexé le taux de fécondité comme facteur d’appauvrissement de l’Afrique. Les parlementaires de la CEDEAO semblent donc se résigner à cette assertion en luttant désormais contre la forte démographie africaine. Ils fixent un objectif de trois enfants maximum par femme d’ici 2030.

Cette déclaration d'Emmanuel Macron est-elle justifiée ?

Qu'est-ce qui a poussé les parlementaires de la CEDEAO à prendre cette décision ?

Cette mesure peut-elle être appliquée au Mali ?

Nos invités :

  • Balkissa Yattara, chef de division recherches à la direction nationale de la population;
  • Aly Tounkara, sociologue;
  • Djeneba Haidara, présidente du collectif des femmes du Mali. (COFEM);
  • Aminata Faye, chargée de stratégies et politiques à la fédération nationale des collectifs et d’organisations féminines. (FENASCOM).

Ecoutez l' intégralité de l'émission Grand Dialogue :


Le Grand Dialogue: Télécharger