image d'illustration

Ministère chargé de la transparence de la vie publique: Des observateurs «très sceptiques» sur son impact

« Le nouveau département ministériel chargé de la transparence de la vie publique n'aura pas d'impact positif dans la lutte contre la corruption. Il faut une forte mobilisation de la société civile pour une meilleure transparence de la vie publique ». Ces propos sont du professeur Abdoulaye Niang, chercheur au centre de recherche « SENE ».L'économiste fait cette analyse alors que le ministre chargé de la transparence de vie publique a annoncé la dématérialisation des services publics pour plus de transparence dans les affaires.

Abdoulaye Niang est au micro d'Ibrahima Harane Diallo

Ci-dessous écoutez le magazine en intégralité :


Le Magazine: Télécharger