Motion de censure : l'assemblée nationale « disqualifiée » selon des observateurs

Catégorie

Magazines

Publication

lundi 15 avril 2019 17:05

Affichage

949

La menace de motion de censure contre le Premier ministre par les députés de la majorité est un non-événement, estiment certains observateurs. Selon eux, l'Assemblée nationale n'est pas « légitime » pour demander ou réclamer tout départ du chef du gouvernement. Pour une sortie de crise ces spécialistes préconisent un dialogue social et inclusif.
Boubacar Bocoum est analyste-politologue. Il répond aux questions de Imirana Kilou Maiga.

Ci-dessous écoutez le magazine en intégralité :


Le Magazine: Télécharger