Mariam Diakité, maraîchère à Tingolé/Fana

Changement climatique à Fana : les femmes déplorent la qualité des légumes et fruits

« Il y a moins d’arbres aujourd’hui et les exploitants se multiplient. J'ai donc jugé nécessaire d'arrêter ce métier, parce que cette activité est devenue moins rentable ». Mariam Diakité, ressortissante de Tingolé dans le cercle de Fana, se consacre aujourd’hui au maraîchage. Toutefois, elle déplore la qualité des légumes et fruits qu’elle récolte ces dernières années.

Cette production de Studio Tamani en partenariat avec l'IMRAP rentre dans le cadre du projet « Droits des femmes » soutenu par l’Union Européenne

Ci-dessous écoutez le magazine en français et en langues nationales :


Magazine en français: Télécharger


Magazine en bambara: Télécharger


Magazine en sonrhai: Télécharger


Magazine en peulh: Télécharger


Magazine en tamasheq: Télécharger

ette production de Studio Tamani en partenariat avec l'IMRAP rentre dans le cadre du projet « Droits des femmes » soutenu par l’Union Européenne.