Résolution des conflits : l'État doit être "reconnaissant" envers les femmes de Gao

Catégorie

Magazines

Publication

jeudi 6 février 2020 17:34

Affichage

954

« Nous continuerons toujours à lutter » pour la sécurité au Mali. C'est ce qu'explique Mme Maïga Fatalmoudou Traoré. La Présidente des associations affiliées à la coordination des mouvements de résistance précise que les femmes ne sont pas restées en marge pour la libération de Gao sous l'autorité des jihadistes. Elle estime que l’État doit être reconnaissant envers elles et les jeunes qui ont battu le pavé. Cette production est réalisée dans le cadre du projet « Droit des femmes » de Studio Tamani en partenariat avec IMRAP, financé par l'Union Européenne.

Ci-dessous écoutez le magazine en français et en langues nationales :


Magazine en français: Télécharger


Magazine en bambara: Télécharger


Magazine en sonrhai: Télécharger


Magazine en peulh: Télécharger


Magazine en tamasheq: Télécharger