Résolution des conflits : nous sommes « exclues » des prises de décision, déplorent des femmes de Gao

Catégorie

Magazines

Publication

lundi 10 février 2020 16:08

Affichage

350

« Pour le retour de la paix et la cohésion sociale dans le pays, l'implication des femmes est nécessaire », déclare Mme Touré Fatoumata Soumeylou. Elle fait partie des quatre femmes qui ont participé aux pourparlers d'Alger en 2015. La présidente de l’association des femmes pour l’éducation et la paix à Gao déplore, selon elle, l’exclusion des femmes dans les prises de décisions, particulièrement dans le processus de paix et de réconciliation.

Cette production est réalisée dans le cadre du projet « Droit des femmes » de Studio Tamani en partenariat avec IMRAP, financé par l'Union Européenne.

 

Ci-dessous écoutez le magazine en français et en langues nationales :


Magazine en français: Télécharger


Magazine en bambara: Télécharger


Magazine en sonrhai: Télécharger


Magazine en peulh: Télécharger


Magazine en tamasheq: Télécharger