image d'illustration

Entre dénonciation et refus de s’affranchir : certains « esclaves » acceptent leur statut

L’esclavage a été aboli en 1905, mais la forme traditionnelle persiste encore au Sahel. Dans des pays comme le Mali et le Niger beaucoup de personnes demeurent victimes de cette pratique. Certains esclaves se débattent comme pour s’affranchir. Toutefois, d’autres s’y plaisent et refusent d’être élargis. Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer une telle situation ?

Réponses dans ce reportage signé ALHASSANE KOUZI Mahamadou du Studio Kalangou au Niger et Fati Yattara du Studio Tamani au Mali.

Ci-dessous écoutez le magazine en français et en langues nationales :


Magazine en français: Télécharger


Magazine en bambara: Télécharger


Magazine en sonrhai: Télécharger


Magazine en peulh: Télécharger


Magazine en tamasheq: Télécharger

Tags
Niger sahel