Mutins de Kati : l'armée malienne reprend le contrôle

L'armée malienne a repris le contrôle de la ville garnison de Kati à une quinzaine de km de Bamako. Un corps spécial lourdement armé a neutralisé et dispersé la trentaine de soldats qui s'étaient mutinés depuis lundi.

Au moins une vingtaine de véhicules 4x4 a transporté à Kati l'unité spéciale de l'armée malienne qui a fait le ménage dans le camp militaire. Les soldats se sont déployés hier soir sur toute les principales artères de la ville garnison. Une source militaire contactée par le Studio Tamani précise que les mutins ont été neutralisés, arrêtes ou mis en fuite.

Des coups de feux ont retenti pendant l'opération qui s'est soldée par une dizaine de blessés.

Les mutins sont des ex-putschistes qui faisaient partie de la garde rapprochée de l'ancien capitaine Amadou Aya Sanogo. Ils n'ont pas pas digéré sa promotion au grade de général, alors qu'eux-mêmes sont restés les mains vides. Ils revendiquent à leur tour des promotions, des augmentations de salaires et des meilleurs conditions de vie. Les négociations entamées avec la médiation d'anciens militaires ont été interrompues à la suite de l'intervention de l'unité spéciale.

Le président Ibrahim Boubacar Keita s'est dit indigné et humilié par ces événements. Il a demandé au gouvernement de mettre un terme au contentieux et de procéder à la dissolution du comité militaire pour la reforme des forces de sécurité et de défense, qui était à l'origine dirigé par le général Sanogo.