×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Ambery Ag Rhissa le chef du MNLA à Kidal: «je n'ai absolument rien à me reprocher»

Catégorie

Politique

Publication

vendredi 8 novembre 2013 18:18

Affichage

2230

L'enquête sur l'enlèvement et l'assassinat des deux journalistes français a encore progressé en fin de semaine. Désormais les investigations ont permis d'établir l'identité de celui qui a «planifié» l'action du commando responsable du double meurtre de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon.

Bayes Ag Bakabo, est le propriétaire du véhicule qui a servi à l'enlèvement. L'homme, un touareg, est «très fortement soupçonné d'avoir organisé le rapt pour le compte d'Aqmi». Ces informations ont été confirmées par des sources sécuritaires maliennes. Celles ci travaillent en liaison avec des policiers français arrivés sur place dans le nord du Mali depuis le début de la semaine. Leur présence fait suite à l'ouverture d'une enquête pour «enlèvements suivis de mort en relation avec une entreprise terroriste» par le Parquet de Paris.
Selon des informations de RFI, Bayes Ag Bakabo serait lié à al-Ansar, une importante katiba d' al-Qaïda au Maghreb islamique . Cette brigade, dirigée Abdelkrim Targui, aurait contribué à la libération des quatre otages français d'Arlit, la semaine dernière. Toujours selon des sources proches de l'enquête un «complice» de Bayes Ag Bakabo, dont le nom n'a pas été communiqué a également été identifié. Il «est de la famille de Hama Lamine Sall, de nationalité mauritanienne et dont la mère est touareg».

Le principal suspect, Bayes Ag Bakabo, serait aussi passé par le MNLA, affirme l'AFP. Une information démentie par Ambery Ag Rhissa le chef du MNLA à Kidal. Ce dernier nie toute implication dans l'assassinat des deux journalistes français. «Je n'ai absolument rien à me reprocher. J'ai la conscience tranquille dans cette affaire là. Parce que je n'avais même pas rendez avec eux quand ils sont venus ici. Je ne suis pas un enleveur de gens, je ne suis pas un criminel, le MNLA non plus. Les responsables de l'attaque, ils l'ont annoncé, c'est AQMI». Interrogé sur la responsabilité du propriétaire du véhicule suspect, Ambery Ag Rhissa répond «je ne sais pas, en tout cas tout le monde dit que la voiture lui appartient, en tout cas c'est une piste, mais à l'unanimité les gens qui ont vu la voiture on dit que la voiture est à lui».
Le périmètre de la maison d'Ambery Ag Rhissa le chef du MNLA à Kidal a été encerclé par des blindés de la force Serval aujourd'hui. Cette mesure a été prise selon les autorités militaires françaises pour sécuriser la visite des enquêteurs venus de Paris au responsable du MNLA.
Un témoin sur place a rapporté que hier «nous avons constaté l'arrivée de magistrats français qui sont chargés de diligenter l'enquête française, après celle qui a été menée par les militaires français et maliens». En début de matinée «des blindés de l'armée française ont encerclé la maison de Ambery Ag Rhissa, la personne chez qui les deux français ont été enlevés». Les militaires français ont quadrillé tout le périmètre». Toujours selon ce témoin qui a requis l'anonymat «au même moment il y a eu une manifestation des éléments du MNLA à l'aéroport de Kidal».