×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Elections : L'abstention en tête devant le RPM, l'ADEMA, et l'URD

Catégorie

Politique

Publication

lundi 25 novembre 2013 18:50

Affichage

1918

Les résultats des élections commencent à tomber au compte goutte. Les opérations de dépouillement se sont déroulées de façon satisfaisante selon la communauté internationale. Si l'élection a été globalement réussie malgré quelques incidents dans le nord, l' abstention a constitué le fait saillant du scrutin. Le taux de participation global se situerait autour de 30 %. Les 3 grandes formations politiques l'ADEMA, le RPM et URD arriveraient tête dans pratiquement toutes les circonscriptions. Les résultats définitifs seront communiqués mercredi. A Bamako on a peu voté. Un second tour va être nécessaire.

A Bamako comme dans de nombreuses circonscriptions du Mali on a peu voté entre 20 et 30%. Un deuxième tour sera nécessaire pour départager le 15 décembre les listes arrivées en tête dimanche. Aucune liste n'a été en mesure de l'emporter au 1er tour. Un responsable proche de la commission de centralisation des résultats à Bamako a confirmé ces premières tendances. Dans le nord quelques résultats provisoires sont déjà disponibles.
A Gao on a enregistré un faible taux de participation. Sur les 40 712 inscrits de la commune urbaine, 40% des électeurs se sont exprimés. 572 votes blancs et nuls ont été recensés. Les premiers résultats accorderaient 32% à la liste ADEMA/ASMA-CFP, RPM, 31% à celle du RPM. La liste URD/SADI obtiendrait 17%.
A Kidal le taux de participation s'élève à plus de 38%. Le candidat indépendant Ahmouden Ag Ikmass serait élu avec 65% des voix. Dans le cercle d'Abaibara le candidat du RPM aurait réalisé un carton plein avec 96 % des suffrages exprimés. Il serait lui aussi élu dès le premier tour. Dans le cercle de Tinessako un seul candidat se présentait. Il aurait obtenu entre 70 à 80% des scrutins. Dans le cercle de Tessalit la candidate du RPM serait également élue dès le premier tour avec 60% des voix.
Toujours dans le nord dans la région de Tombouctou près de 52% des 333.000 inscrits ont voté. Selon les premières compilations l'ADEMA serait en tête avec près de 39% des voix, suivi du RPM avec près de 18% des voix. L'UMRDA arriverait en troisième position.

Des élections législatives réussies en dépit de quelques incidents.

La communauté internationale ainsi que l'ensemble des observateurs ont été unanimes à reconnaître que les élections législatives s'étaient déroulées dans de bonnes conditions en notant toutefois les incidents survenus dans le nord. Louis Michel chef de la Mission d'observation électorale de l'Union Européenne, a souligné «la réussite de l'organisation du scrutin. Selon lui l'élection s'est déroulée paisiblement malgré quelques incidents sans conséquence sur le déroulement du scrutin» .
Dileïta Mohamed président de la commission d'observation de l'Union Africaine voit dans ces élections «une victoire pour la Mali et ses partenaires»

L'abstention questionne la réussite de l'organisation

Le taux d'abstention élevé de l'ordre de 30% dans le pays relativise le calme du déroulement du scrutin.
Beaucoup d' observateurs remettent en cause le scrutin de liste majoritaire qui favorise les alliances «contre nature». Ce mode de scrutin a crée souvent la confusion dans l'esprit de nombreux électeurs. Beaucoup d'électeurs se sont également plaints de ne pas connaître les candidats. Les observateurs ont également pointé la perte de crédibilité des hommes politiques et leur incapacité lors de la campagne à expliquer les enjeux de la future assemblée.

Les dépouillements crédibles selon l'UE

«Très bien» c'est la note décernée par l'Union Européenne à plus de 94%, aux bureaux de vote visités par ses observateurs. Globalement dans le panel retenu par l'UE, les procédures de vote ont été transparentes. L'Union Européenne a aussi évalué les opérations de dépouillement..
Dans leur rapport les observateurs ont noté que les bureaux ont fermé à l'heure . L'intégrité du vote a été garantie dans la grande majorité des cas.
Les opérations de dépouillement se sont déroulées de façon positive. Après la clôture des bureaux, tout le matériel a été empaqueté et scellé, conformément aux procédures dans 90% des cas. Les observateurs de la mission électorale européenne ont ensuite accompagné les agents électoraux et les enveloppes jusqu'aux commissions locales de centralisation des résultats,ainsi qu'au district de Bamako. La comptabilisation des résultats est actuellement en cours dans les 21 circonscription électorales.

Plusieurs incidents ont émaillé le déroulement du vote
Deux événements ont perturbé directement les opérations de vote à Talataye et dans la région de Tombouctou. Des indépendantistes touareg habitants Talataye, à 180 kilomètres à l'est de Gao, ont empêché le déroulement des votes. Une manifestation regroupant 2.000 personnes a bloqué le scrutin privant les 10.000 électeurs inscrits de participer aux législatives. Dans la région de Tombouctou, Al Jounoub et Bajakari, plusieurs dizaines d'urnes ont été volées. Des témoins accusent un groupe armé, d'autres des candidats eux mêmes, d'être derrière ces disparitions.
Enfin à Kidal des éléments du MNLA ont tenté en fin de matinée ce 24 novembre, de s'opposer au déroulement des élections en agressant des personnes allant voter dans un centre regroupant une dzaine de bureaux de vote. Le colonel Najim, le responsable de la branche militaire du MNLA serait à l'origine de la mobilisation de jeunes destinée à perturber les opérations électorales. 4 personnes ont été interpellées par les forces de la MINUSMA. Cet incident n'a pas eu de conséquences sur la suite du scrutin .