×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Discours de nouvel An de IBK : Je ne veux que la paix, rien que la paix

Catégorie

Politique

Publication

mercredi 1 janvier 2014 16:08

Affichage

1975

Le président de la république s'est adressé à la nation hier soir à l'occasion du nouvel an. Ibrahim Boubacar Keita dit être conscient des défis à relever pour faire du Mali un pays compétitif.
Parmi ces défis, il y a celui de la transition démocratique, démographique, économique et culturelle.
En dehors de ces quatre défis, IBK estime que d'autres chantier doivent être achevés.

« Si notre pays a été libéré, il reste d'autres fronts sur lesquels il nous faut nous battre ».
L'Armée
Pour le président de la république « Le premier est celui d'une armée républicaine, parfaitement entraînée et équipée pour répondre aux menaces sécuritaires traditionnelles ainsi qu'aux nouvelles.
La formation d'une telle armée est en cours, grâce à l'assistance de la communauté internationale que je ne remercierai jamais assez, notamment, l'Union Européenne, pour l'EUTM (l'Europeen Union Training Mission).
L'autre front, est celui du retour total et définitif du contrôle de l'État sur l'ensemble du territoire ».

Le Processus de paix
IBK estime que l'accord de Ouagadougou reste la seule issue « Je lance un appel aux mouvements rebelles signataires de l'accord du 18 juin pour la stricte observance des dispositions de cet accord, où le cantonnement effectif et mesurable des combattants entre dans la stratégie du désarmement que demande l'État malien et qui est désormais condition sine qua non ».

Les Réfugiés
Selon le président il est urgent de normaliser la situation « Je sais que l'écrasante majorité de nos compatriotes Kel Tamacheq aujourd'hui forcée à un exil qui nous est pénible, sont républicains et Maliens.
C'est pour eux justement que nous devons accélérer la normalisation de notre septentrion ».

Le Développement
Dans le cadre du développement, le président préconise le renforcement des acquis de la décentralisation ou encore l'auto gestion des communes « Je veux la paix. Je désire ardemment la paix car je désire consacrer l'essentiel à construire et à développer au profit de tous et de toutes les communautés du Mali
Je ne veux que la paix. Rien que la paix, dans toutes les régions du Mali, dans toutes les communes du Mali qui doivent prendre le contrôle de leur développement dans un État qui ne sera plus, jacobin, centralisateur, mais distributeur et régulateur.
C'est la décentralisation, accompagnée d'une réelle dévolution de certaines compétences et ressources jadis aux mains de l'Etat, et impliquant une nouvelle forme de gouvernance territoriale, qui constitue la réponse à la demande d'une autre forme d'État tel qu'observable ailleurs ».
Réaction du MNLA après le discours du président Ibrahim Boubacar Keita
De son côté, le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) souhaite également la paix. En guise de réaction aux propos de paix du président de la république dans son discours de nouvel an, la branche armée du MNLA à Kidal dirigée par Ambéry Ag Rhissa, se dit conforme à l'accord de Ouagadougou.
Selon Ambery Ag Rhissa joint au téléphone par le Studio Tamani, le blocage viendrait de Bamako.
Studio Tamani
Quels sont vos vœux pour le Mali ?
Ambéry Ag Rhissa
Je souhaite qu'on retrouve rapidement une paix durable et totale pour tout le monde et qu'il n'y ait plus de conflit dans ce paye et je souhaite la paix pour le Mali, la paix dans l'Azawad.
Studio Tamani
Avez-vous écouter le discours de nouvel An du président de la république ? Si oui, quelles sont vos remarques ?

Ambéry Ag Rhissa
Malheureusement non, j'ai pas écouté.
Studio Tamani
En substance, le président ne veut que la paix, qu'est ce que, vous en dites ?

Ambéry Ag Rhissa
Moi, je veux la paix sur la base de la justice et de l'équité.

Studio Tamani
Le président souhaite que les groupes armés s'en tiennent aux accords de Ouagadougou, que dites-vous ?

Ambéry Ag Rhissa
Nous, nous sommes toujours derrière l'accord de Ouagadougou.
Studio Tamani
Où est ce que ça bloque alors ?
Ambéry Ag Rhissa
C'est du coté du Mali que ça bloque, c'est pas nous qui bloquons.
Studio Tamani
Qu'est ce que vous attendez du Mali ?

Ambéry Ag Rhissa
On attend du Mali qu'il respecte l'accord de Ouagadougou.


TAGGED UNDER
IBK MNLA Paix