×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

Formation d'un baillon malien par l'Union Européenne

Coopération militaire Mali/France : « Un pas de plus, le 20 Janvier 2014 »

Réaction du chef d'état major adjoint de l'armée malienne aujourd'hui suite aux déclarations du ministre français de la défense, Jean Yves Le Drian. L'armée malienne fêtera son anniversaire le 20 Janvier prochain, sa création remonte à 1961. Cet anniversaire sera mis à profit pour signer avec la France un nouvel accord de défense. Cet accord de défense fixera les conditions dans lesquelles se déroulera désormais la coopération militaire entre les deux pays.

Officiellement il s'agit de procéder à des échanges de renseignements. L'accord comportera un fort volet formation (projet d'Ecole de maintien de la paix), et une coopération en matière d'équipement. Il devra aussi clarifier la façon dont « Serval » agira comme « force de réaction rapide » pour l'armée malienne.

Quatre détachements d'assistance opérationnelle, qui suivent les forces nationales sur le terrain, seront pérennisés. « Nous avons encore des difficultés, car nous manquons de troupes sur le terrain, mais en mars nous aurons un quatrième bataillon formé par la mission européenne EUTM (European Union Training Mission), et huit d'ici 2015, explique le général Didier Dacko chef d'état major adjoint de l'armée malienne.

Au-delà de cet accord bilatéral, Paris veut consolider un partenariat régional au Sahel, et affiche pour ce faire l'objectif d'une force de trois mille hommes, spécialisée dans la lutte antiterroriste et la coopération avec les armées locales. Une quinzaine de points d'appui seront maintenus, ou créés, dans la bande sahélienne et en Afrique de l'Ouest. On ne parle plus de base ni même de forces pré-positionnées, mais d'un dispositif souple et beaucoup plus économe, pouvant être armé et commandé du territoire français, à l'instar des dispositifs américains disposés dans une dizaine de pays du continent à des fins antiterroristes.