×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 236

Fin de la visite de Mohamed VI à Bamako qui scelle le rapprochement entre le Maroc et le Mali

Catégorie

Politique

Publication

dimanche 23 février 2014 11:49

Affichage

1191

Le roi du Maroc a achevé ce dimanche matin sa visite officielle de 5 jours au Mali. Le souverain chérifien était accompagné par une forte délégation de ministres et de responsables économiques.
En six mois, c'est le deuxième voyage au Mali de Mohamed VI, invité d'honneur de la cérémonie d'investiture du président IBK le 19 septembre dernier à Bamako.
Retour sur cette visite officielle qui scelle le rapprochement entre les deux pays.

On peut retenir quatre temps forts à la visite du roi Mohamed VI . Tout d'abord l'accueil. Dès son arrivée à l'aéroport , une salve de 21 coups de canon, réservée aux hôtes de marque, a été tiré. L 'arrivée du roi, a été saluée par des milliers de personnes massées le long de la route entre l'aéroport et le centre-ville.
Deuxième temps fort le message quant au processus en cours avec les groupes armés. Comme l'a rappelé le ministre marocain des affaires étrangères le souverain a insisté d'abord sur l'intégrité territoriale du Mali . Sur cette question les deux pays veulent apparaître « solidaires ». Le roi a précisé le rôle qu'entend jouer son pays dans ce cadre, non pas en tant que médiateur, mais ponctuellement comme facilitateur pour le retour de la paix dans le nord. Un rôle encouragé par le président IBK.
Troisième temps fort la signature des 17 conventions de coopération. Le Maroc est l'un des principaux partenaires économiques du Mali, en particulier dans les secteurs des télécommunications et bancaire. Les accords signés concernent les services aériens, l'élevage, les hôpitaux,l'électrification, les aménagements hydrauliques.
Enfin dernier volet mais pas le moins important, le message du roi en tant que commandeur des croyants. En jouant sur la fibre religieuse comme il l'a fait vendredi à la grande mosquée de Bamako, Mohamed VI a mis une nouvelle foi en avant l'islam de tolérance qu'il défend .Le programme de formation de 500 imams maliens, pris en charge par le Maroc a pour objectif de lutter contre le fondamentalisme religieux vecteur d'une partie de l'insécurité dans la région sahélo-saharienne.


TAGGED UNDER
Bamako Diplomatie