×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 236

Discussions entre groupes armés, Gouvernement et Minusma

Les discussions entre les groupes armés et le gouvernement ont repris

Le gouvernement, la Minusma et les groupes armés sont réunis depuis ce matin à Bamako pour discuter les voies et moyens du redéploiement de l'administration au Nord.Mais une grande partie des MOUVEMENTS MAA et du MNLA ne prend pas part à ces assises ; les raisons évoquées, la sous représentativité de leur mouvement dans ces rencontres. Intallah Ag Bilial , s'est entretenu avec le secrétaire à la communication du MAAA, Sidy Mohamed Ould Mohamed.

Les mouvements ont depuis les ateliers passés claqué la porte, on ne participera plus aux ateliers ni à une autre réunion à Bamako. Tant que Bamako pousse nos frères qui sont fonctionnaires au niveau de l'État malien qui sont parlementaires ou fonctionnaires et qui parlent à notre nom en tant que mouvement politico-armé.

Vous niez ici que le MAA n'est pas représenté au sein de ces assises ?
Le mouvement ne les reconnais pas comme membres ,ce ne sont pas des gens qui peuvent représentés un mouvement politico-armé.

Tous les mouvement on été invités pour assister à la réunion pourquoi vous avez rejeté l'invitation ?
Pour une première raison, on a un congrès extraordinaire la semaine qui vient. Il y a ce problème aussi de ceux qui sont poussés par l'État malien à représenter un mouvement politico-armé.

Comment voyez vous le retour de l'administration dans les régions du nord ?
Jusqu'à preuve du contraire il n'y a pas un compromis qui touche la sécurité et la quiétude de ceux qui reviennent . IL ré-ouvrir les négociations , mettre quelque chose sur la table et que cela soit accepté de part et d'autre.
Quel est l'avis du mouvement concernant le cantonnement ?
C'est bien, c'est une bonne si elle est respectée tel que définit dans l'accord de Ouagadougou.On est contraint de rester derrière les accords de Ouagadougou,parce que c'est notre engagement.