×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 236

Le chef islamiste Barbe rouge tué par un raid aérien de la force serval

Catégorie

Politique

Publication

vendredi 14 mars 2014 17:14

Affichage

1002

Le chef islamiste Oumar Ould Hamaha, dont la tête avait été mise à prix trois millions de dollars par le gouvernement américain, a été tué dans une série de raids menés par l'aviation française dans le nord du Mali la semaine dernière.
De source militaire malienne, on précise que Hamaha a péri dans les montagnes du Tigharghar, dans la région de Kidal.

« Omar Ould Hamaha, fait partie des dix terroristes tués la semaine dernière par les avions français » , a déclaré à l'AFP à Bamako un responsable de l'armée malienne.
La mort d'Oumar Ould Hamaha a été confirmée à l'agence de presse par une source sécuritaire régionale qui a précisé qu' il a été tué « les armes à la main ». Selon Reuter le groupe dans lequel se trouvait Oumar Ould Hamaha avait été repéré à l'aide d'un drone de surveillance alors qu'il manipulait des lance-roquettes près d'une cache d'armes.
Oumar Ould Hamaha, connu sous le surnom de « barbe rouge », était l'un des chefs de file de la coalition islamiste qui avait pris le contrôle du nord du Mali en avril 2012.
Hamaha a auparavant appartenu à différents groupes armés musulmans opérant dans la zone saharienne. Il a été longtemps membre d'Al Qaïda au Maghreb islamique, et était un proche allié de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.
La prime que les Etats Unis avaient mis sur sa tête avait suivie l'enlèvement de plusieurs ressortissants étrangers, dont un diplomate canadien au Niger en 2008.
Pendant les dix mois de domination des islamistes sur le nord du Mali, il était devenu le porte-parole du Mouvement pour l'unité et le jihad en Afrique de l'Ouest le MUJAO qui avait imposé la charia sur la ville de Tombouctou dont il était originaire.
Il avait ouvertement soutenu la destruction des mausolées et des tombeaux de la ville, inscrits au patrimoine mondial par l'Unesco.


TAGGED UNDER
Armée Kidal djihadistes