Barbe rouge serait toujours vivant

Catégorie

Politique

Publication

dimanche 13 avril 2014 12:44

Affichage

1668

Omar Ould Hamaha est bien vivant selon Al-Qaïda au Maghreb islamique. Le mouvement terroriste a démenti hier la mort d'un de ses chefs annoncée par le ministre français de la défense il y a quelques semaines et confirmée par un responsable de l'armée malienne. Cette information a été communiquée par un porte parole d'Aqmi lors d'un entretient avec l'agence d'information mauritanienne.

Pour le porte-parole d'Aqmi, Abou Assem Al-Mouhajir, cité par l' Ani, « Omar Ould Hamaha est bien vivant. Il n'a pas été tué par les Français contrairement aux déclarations du ministre français de la Défense » . Cette information à ce stade paraît sérieuse. En effet l'agence mauritanienne d'information a régulièrement diffusé des communiqués d'Aqmi, sans jamais être démentie.
Selon ce porte-parole d'Aqmi, « les Français ont annoncé ces derniers temps la mort d'un grand nombre de Moujahidines mais ceci est sans fondement ». Il a mis Paris en demeure de fournir « la moindre preuve » de ses déclarations sur la mort de jihadistes. Toujours selon ce porte parole « Le dernier accrochage entre les Français et Aqmi a eu lieu le 11 avril et n'a fait aucune victime ».
La mort d'Omar Ould Hamaha, surnommé « le barbu rouge » et recherché notamment par le Mali et les Etats-Unis, avait déjà été annoncée le 14 mars par un haut responsable de l'armée malienne.

Portrait d'un homme dont la tête a été mise à prix trois millions de dollars

Durant les années 1980 il a été enrôlé dans la légion islamique de Kaddafi. C'est là qu'il s'est aguerri au combat notamment au Tchad et au Liban. Il revient au Mali au moment de la rebellion touareg en 1990. En 2013 il crée sa propre Kadiba baptisée Ansa al-Charia après avoir été donné mort pour la première fois.
Ould Hamaha a été responsable de différents groupes jihadistes, dont le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et Aqmi Al Qaida au Maghreb islamique qui ont occupé pendant près de dix mois entre 2012 et début 2013 les régions du Nord du Mali où il a laissé un souvenir mortifère aux populations du nord.
Ecarté d'Aqmi, Mokhtar Belmokhtar avec son groupe des Signataires par le sang, est responsable en janvier 2013 d'une prise d'otages sanglante à In-Amenas, en Algérie.
Le 3 juin 2013, la tête d'Omar Ould Hamaha a été mise à prix par les Etats Unis pour trois millions de dollar.


TAGGED UNDER
MUJAO djihadistes Nord Aqmi