×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 229

7 morts et 9 blessés dans un attentat djihadiste contre les forces tchadiennes à Tessalit

Catégorie

Politique

Publication

mercredi 23 octobre 2013 18:32

Affichage

2001

Deux soldats tchadiens et un enfant ont été tués aujourd'hui dans une attaque jihadiste à Tessalit dans l'extrême nord-est du Mali. Selon les premiers constats faits sur place 4 membres du commando qui ont participé à l'attentat ont perdu la vie dans cette opération.

 

C'est à l'arme lourde et à l'aide d'une voiture piégée que des jihadistes ont attaqué les positions de l'armée tchadienne à Tessalit. Ces informations ont été confirmées par le colonel Adboulaye Coulibaly chef des opérations au nord Mali :« les jihadistes qui étaient à bord d'un pick-up se sont fait exploser au niveau du check-point tchadien. Ils tentaient de s'infiltrer quand ils ont été repérés. Pour le moment on déplore 2 morts parmi les soldats, un enfant tué et de nombreux blessés au sein du contingent tchadien. Les 4 kamikazes sont tous morts.»
Selon la Minusma « toutes les victimes ont été prises en charge immédiatement ».
« En début d'après midi , les échanges de coups de feu continuaient encore entre l'armée tchadienne et les jihadistes» a ajouté le responsable militaire malien
Selon les premiers constats, l'opération a été minutieusement préparée par les assaillants qui pour certaines sources auraient attaqué en parallèle à deux endroits de la ville. Des armes lourdes auraient même été utilisées en particulier des roquettes.
Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali a vivement réagi à cette attaque qu'il condamne «fermement» . Dans sa déclaration publiée sur le site de la Minusma, il se dit également « choqué que des civils innocents et de courageux soldats tchadiens aient été pris pour cibles ». Le Chef de la MINUSMA, Albert Gerard Koenders, dans ce communiqué, affirme enfin que « cet attentat ne détournera pas la MINUSMA de sa mission de rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali ».
En essayant de s'infiltrer dans la position tchadienne les jihadistes voulaient probablement causer beaucoup plus de victimes. C'est ainsi que les assaillants auraient d'abord pénétré dans la localité de Tessalit et se seraient ensuite rapprochés par deux points différents des positions tchadiennes. L'opération des kamikazes visait le cœur du dispositif tchadien regroupé dans un bâtiment du centre ville.