Ebola : des tests en cours sur des cas suspects au Mali.

Catégorie

Société

Publication

mercredi 2 avril 2014 16:11

Affichage

1207

L'Organisation mondiale de la santé a dénombré 5 nouveaux cas de fièvre Ebola en Guinée au cours des dernières 24 heures. L'OMS est en train de mettre en place des mesures de surveillance de la maladie dans les pays frontaliers avec la Guinée. Le Liberia et la Sierra Leone ont rapporté tous deux des cas suspects et des décès en lien avec le virus Ebola, parmi des personnes qui ont voyagé dans les régions touchées.

Le nombre de cas présumés et confirmés de fièvre Ebola en Guinée s'élève à 127, dont 83 mortels. Au Liberia voisin, on a dénombré sept cas suspects ou confirmés, dont quatre mortels. Pour autant l'OMS a indiqué qu'il y avait eu des foyers beaucoup plus importants par le passé en République démocratique du Congo et en Ouganda.
Selon son porte parole «c'est encore relativement restreint. Les plus grandes épidémies représentent plus de 400 cas ». MSF à Conakry parle « d'une épidémie d'une ampleur inédite à travers le pays ». Pour médecin sans frontière « sa propagation géographique est préoccupante ».
Le week-end dernier la CEDEAO demandé l'aide la communauté internationale. De son côté le Sénégal a fermé samedi sa frontière terrestre avec la Guinée et suspendu la tenue des marchés hebdomadaires près de la frontière. Le Liberia envisage de proclamer l'état d'urgence . L'Arabie saoudite a annoncé mardi la suspension de l'octroi des visas pour le pèlerinage musulman à La Mecque aux fidèles en provenance de Guinée et du Libéria.

Aucun cas de virus Ebola n'a été encore détecté au Mali. Toutefois trois cas suspects sont en cours d' analyse au laboratoire épidémiologique. Cette information a été communiquée aujourd'hui par le le Directeur national adjoint de la santé, le Dr Nouhoum Koné, qui a accompagné le ministre de la santé ce matin à Kourémalé, la ville frontalière avec la Guinée. Issa Fakaba Sissoko l'a joint par téléphone.
« Au Mali ici, aucun cas n'a été enregistré, et je pense que le dispositif de surveillance que nous avons mis en place est toujours renforcé. Tout fonctionne au niveau des cordons sanitaires de Sélingué, Kouremalé, Yafolila, Kéniéba, Kita et de celui de l'aéroport de Bamako. A cela s'ajoute le cordon sanitaire de Zégoua, à la frontière avec le Côte d'Ivoire.
Beaucoup de cas suspects ont été signalés, mais après les contrôles on a su que ce n'était pas des cas d'Ebola. Mais on a pris soin de faire les prélèvements, et on attend les résultats. On n'a pas tous les résultats, mais un s'est révélé être du paludisme. Donc il faut attendre toutes les confirmations des tests. En attendant, aucun cas n'a été confirmé au Mali.
On a les moyens humains, les moyens de protection, les médicaments pour d'éventuelles prises en charge...Donc c'est suffisant.
Le règlement sanitaire conseille de ne pas restreindre les mouvements des populations, et les échanges commerciaux. Car fermer les frontières a des conséquences ».


TAGGED UNDER
Bamako Santé