1600 réfugiés rentrent à Ménaka

Catégorie

Société

Publication

vendredi 9 mai 2014 16:38

Affichage

1522

Plus de 1.600 Maliens réfugiés au Niger ont volontairement regagné entre le 26 avril et le 4 mai, le Mali. Ils se sont installés dans la région de Gao selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha). Il sont partis « spontanément » du camp de Mangaize, dans la région de Tillabéri au Niger et sont arrivés à Ménaka.

Ces rapatriements ont été organisés par les réfugiés eux-mêmes. Ils ont cependant été appuyés par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le HCR qui a remis à chacun d'eux la somme de 35.000 FCFA (53 euros) pour faciliter leur voyage. Selon Ocha, les ex-réfugiés au Niger « sont tous retournés chez eux ou chez des parents. Ils sont intégrés dans les programmes d'assistance humanitaire en cours, sur la base de leur niveau de vulnérabilité et en fonction des ressources disponibles ». Le département de Ménaka, où ils se sont installés, compte environ 65.000 habitants et reste marqué par les effets de la crise , d'après le bureau onusien.
De même source, les opérations de rapatriement en provenance du Niger devraient se poursuivre, le Mali ayant signé le 3 mai avec le Niger et le HCR un accord tripartite pour le retour des réfugiés maliens. Selon le bulletin d'Ocha, plus de 141.300 Maliens demeurent réfugiés à l'étranger et plus de 137.000 sont des déplacés internes dans leur pays.

Les réfugiés sont bien rentrés chez eux comme le confirme le témoignage de l'un d'eux joint au téléphone sur place .Selon lui, le voyage retour s'est déroulé sans problème majeur, en revanche leurs maisons sont détruites . Aliou Attiche fait partie des 1.600 réfugiés rentrés au pays. Il a été joint au téléphone depuis Menaka par Issa Fakaba Sissoko.
« On est bien rentré à Ménaka, les autorités administratives locales nous ont bien accueillies, mais aussi l'ONG IRC. On est bien installé dans nos maisons, mais avec beaucoup de difficultés, car tout est détruit dans nos maisons. On n'a même pas les moyens pour les réparer. Le trajet entre le Niger et le Mali s'est bien déroulé, il n'y a pas eu de problèmes majeurs. L'appel que j'ai à lancer aux autorités, c'est de venir en aide aux réfugiés retournés à Ménaka ».


TAGGED UNDER
réfugiés Nord Niger