Le Grand Dialogue du 14 Mai 2015: « Les rebelles de la Coordination des Mouvements Armés de l'Azawad ont paraphé l'accord de paix »

Il est question de revenir sur le paraphe de l'accord de paix à la veille de la signature définitive demain vendredi 15 Mai. La Coordination des mouvements de l'Azawad a approuvé ce jeudi à Alger  l'accord de paix adopté en mars par les autorités maliennes et la plate-forme.

Toutefois ses responsables ont annoncé dès hier qu'ils n'assisteront  pas à la cérémonie de signature prévue demain vendredi à Bamako.

Justement les délégations arrivent progressivement à Bamako pour participer à la  cérémonie de demain. Une dizaine de chefs d'état et de gouvernement sont attendus dans la capitale. Le président de la commission d'organisation, le ministre malien des Affaires étrangères, rassure que « les dispositions sécuritaires adéquates sont prises » pour garantir la réussite de l’événement. Plusieurs interventions sont au programme, dont celle du chef de l’État malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Nous tentons de comprendre les différents axes de ce thème :

  • Pourquoi le paraphe intervient à la veille de la signature ?
  • Qu'est ce qui explique l'absence de la CMA le 15 Mai à Bamako ?
  • Comment garantir l'applicabilité du futur accord ?

Les Invités :

  • Gaoussou Drabo éditorialiste;
  • André Bourgeot, chercheur et spécialiste du Sahel;
  • Yeah Samaké, ambassadeur du Mali à New Déli.

Ecoutez l' intégralité de l'émission Grand Dialogue :


Le Grand DialogueTélécharger